//
vous lisez...
Coups de gueule

Immigration: déjouer les idées reçues ou les manipulations

Immigration_France

A l’heure où l’accession à la Présidence de la République par Marine Le Pen n’est plus improbable, il est essentiel de rappeler les réalités sur la dimension économique de la présence des immigrés en France. Même si on sait que les électeurs du Front National ne veulent pas les entendre par manque de curiosité, d’aucuns diront par xénophobie primaire. Ce livre fait état de 15 mythes véhiculés par l’extrême-droite, les identitaires de tous bords, autant de discours auxquels la gauche au pouvoir n’a répondu que de manière défensive.

Parmi ces fausses assertions, « La France accueille toute la misère du monde« . Dans les années 60, la France allait chercher les travailleurs à l’étranger et les employeurs prenaient  en charge les coûts de transports. Simple rappel: les coûts pour immigrer sont devenus exorbitants et  l’essentiel de l’immigration vient des pays les moins pauvres. Parmi ces pays, ce sont les personnes les plus qualifiées qui émigrent. Il y a une sureprésentation des personnes les plus qualifiées,  en bref, l’image inquiétante du déferlement de migrants de l’Afrique sub-saharienne est donc loin de la réalité. La moitié sont très qualifiés , médecins, infirmières, etc. Il y a une féminisation des flux migratoires.

« Les immigrés font baisser les salaires »  C’est l’idée de « l’armée de réserve » de Marx . Si la première vague d’immigrés intégrait des travailleurs peu qualifiés. D’après les récentes données issues des déclarations sociales des employeurs., il n’y a pas de concurrence avec les natifs mais une complémentarité.  Si on augmentait de 15% les salaires sur des tâches très pénibles comme tenir un marteau piqueur » il n’y aurait pas plus d’appétence pour ce type d’emploi qui de surcroît n’est pas automatisable. L’auteur constate un effet mineur sur les natifs. Sur les 20.000 immigrés officiels qui arrivent chaque année, 100.000 repartent. De plus, pour affecter un poste de travail, préfet doit démonter qu’il n’y a pas de natif capable d’occuper le poste. En période de croissance économique, l’immigration favorise la dynamique (marché des biens, transports, etc..

« Les immigrés grèvent les budgets sociaux »  Selon l’Insee, si on examine les classes d’âge, les immigrés en âge de travailler sont sureprésentés, les enfants et retraités moins représentés, d’où un impact moindre sur les budgets sociaux. Sur le plan macro-économique, il y a des effets légèrement positif en période croissance et légèrement négatifs en période de récession. La balance s’équilibre mais en période de crise, les immigrés constituent une « variable d’ajustement » commode et un bouc émissaire facile.

La déconstruction de ces mythes s’appuie sur de nombreuses études de référence, loin des rapports et chiffres jetés en pâture par les dirigeants et les électeurs du FN.

Aller plus loin:

L’interview de l’auteur E.M Mouhoud par Laurent Mauduit sur Mediapart

Les intox du débat TV des candidats à la présidentielle

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :