//
vous lisez...
Coups de gueule, Uncategorized

« Touche pas à mon poste »: laissez votre cerveau au porte-manteau

TPMP

Quand  la télé poubelle vide les neurones et remplit les poches

Regarder intégralement  « Touche pas à mon poste » l’émission de D8 est un étonnant voyage en ineptie qu’il faut avoir fait une fois dans sa vie. Je l’ai fait … On y voit Cyril Hanouna en animateur vibrionnant traitant dans une condescendance assumée une brochette d’animateurs payés pour le mettre en valeur. En  retour, ils reçoivent quotidiennement des salves de quolibets  de la part d’Hanouna, c’est leur fonction première. Lorsqu’un animateur émet une réflexion un peu pertinente, le maitre de cérémonie lève les yeux au ciel faussement accablé  pour congédier le peu de sérieux qui pourrait gâcher la fête.

Le casting a été soigneusement préparé, depuis la jolie animatrice blonde au jugement de moule  jusqu’au pseudo critique, en passant par l’idiot consentant et servile. Le dernier de la bande est Julien Lepers venu sans doute recueillir une dernière brassée de gloire rémunérée. Lequel animateur a cru bon de comparer la mort de Prince à la claque de Joey Starr sur Gilles Verdez, animateur de Touche pas à mon poste.Verdez est rompu à ces mises en scène, étant souvent l’objet d’attaques humiliantes de la part d’Hanouna dont il est la victime consentante.Si vous y avez échappé, quelques secondes de recherche sur Google suffiront pour voir de quoi il s’agit. En bref, une provocation orchestrée par Hanouna pour remonter l’audience.

Cette émission recueille entre 1,5 million et 2 millions de téléspectateurs soit 6 % de l’audience totale toutes chaines confondues. C’est peu et beaucoup à la fois. Cela en dit long sur l’absence de jugement critique d’une partie du public capable d’ingurgiter pareille bouillie médiatique. Seul compte le tiroir-caisse, ce qui ne saurait étonner de la part de Vivendi propriétaire de la chaine D8 dont l’actionnaire principal est Vincent Bolloré. Le magnat breton des médias a signé un contrat de 250 millions d’euros avec Cyril Hanouna pour être sûr de le garder pendant cinq ans.

Des salaires mirobolants

A l’heure où la presse d’investigation peine à trouver l’équilibre, l’argent coule à flots sur des émissions au contenu inepte. Ici, toutes les 10 minutes, un tunnel de pub grassement financé par les annonceurs vient interrompre l’émission. Ces spectacles vides de sens se consomment comme on se remplit l’estomac en avalant un burger dans un fast-food.  Dans « Touche pas à mon poste » pour faire briller l’animateur-producteur, les animateurs touchent un salaire brut mensuel d’environ 7000 € à 14.000€ . Une obole comparée aux émoluments d’Hanouna  qui est payé 85.000 €/mois, sa rémunération se décomposant entre son salaire d’animateur,  soit 25.000 €/mois et les revenus de sa société de production H2O Productions, soit 60.000 €/mois. Ces modestes prébendes s’ajoutent à son salaire à Europe 1 de 50.000 €/mois. La source de ces informations est Arrêt sur images, le site de Daniel Schneidermann, critique des médias réputé pour son sérieux.

Retour d’ascenseurs en série

« Touche pas à mon poste » cire les pompes quotidiennement aux émissions des chaines radio ou TV où officient ses collègues médiatiques comme celle de Canteloup sur Europe 1.  Les animateurs sont censés décerner les bons et les mauvais points sur les autres émissions populaires du PAF dans une auto-contemplation sans intérêt. Si un animateur oppose un point de vue contraire à celui du groupe, Hanouna se charge de fédérer les autres et le public contre lui par une vanne douteuse. Et ça marche. Tout est fait pour faire beaucoup de mousse avec peu de savon. Pour fidéliser l’audience, Hanouna distribue des cadeaux. Le jour de pénitence ou j’ai regardé l’émission, Touche pas à mon poste  offrait un voyage de 8 jours à Los Angeles au 300.000 ème tweet sur #tpmp. A ce propos, il semble que tous les cadeaux promis ne parviennent pas à destination. Sans surprise , toutes les critiques sont évacuées par Hanouna, qui les attribue à la jalousie et explique qu’elles méprisent son public. Très classique, cet argument de défense est également mis en avant par Marine Le Pen lorsqu’on qualifie ses lecteurs de racistes.En bref, du populisme ordinaire.

Cela dit comme le signale @si, l’indignation de ce billet et d’autres critiques qualifiées de bien-pensantes par Hanouna est le carburant d’émission de ce type, pratiquant un pseudo transgression. La boucle est bouclée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :