//
vous lisez...
Art et Culture, En bref

Le fils de Saul

Le fils de Saul. film hongrois de László Nemes

Le fils de Saul. film hongrois de László Nemes

D’emblée la caméra filme le coeur de l’enfer, la chambre à gaz qui a tué des dizaines de milliers de juifs, tziganes, opposants politiques de manière industrielle. Cette scène exhume l’indicible, ce qu’aucun être humain ne peut réellement se représenter, le massacre de masse d’innocents au nom d’une théorie imbécile qui n’a aucune justification. Les attentats tragique du 13 novembre témoignent sous une autre forme de l’absurdité meurtrière. Le floutage des arrières-plans s’insère de manière naturelle dans le cadre et nous plonge abasourdis dans la géhenne décrite dans le livre Des voix sous la cendre rédigé à partir des écrits cachés par Zalmen GRADOWSKI, Lejb LANGFUS et Zalmen LEWENTAL qui appartenaient aux Sonderkommandos. L’histoire de Saul qui pense avoir reconnu son fils dans un groupe de prisonniers gazés apparait comme le fil rouge donnant corps à la narration cinématographique. Ce film montre crument les entrailles brutes de la noirceur humaine que la vie oblige à cacher derrière un rideau. Ne serait-ce qu’a ce titre , il doit être vu comme une référence incontournable.

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :