//
vous lisez...
En bref

Tour de France: croire au père noël malgré tout …

Lance Armstrong dépouillé de ses 7 victoires dans le Tour de France pour dopage massif et organisé, sur la base d’un dossier juriciaire aussi épais qu’une encyclopédie.  Sans parler de tous les vainqueurs après 1991 fortement soupçonnés de dopage lourd (à part peut-être celui de 2011 gagné par Cadel Evans). Difficile de croire au père Noël  devant une telle accumulation de preuves. Aujourd’hui, Froome déjà vainqueur en 2013 est parti pour un nouveau succès en 2015 sauf accident. En 2010, il est exclu du tour d’Italie, pour s’être fait remorquer par une moto, douteuse entrée en matière pour incarner les valeurs d’éthique. Il présente un profil qui pose beaucoup de questions, résumé par ce portrait sur le site cyclisme-dopage.com. Rien ne vient pourtant doucher l’enthousiasme des commentateurs, car la fête et les affaires, celle d’ASO et France Télévision, doivent continuer. Malgré tout, la roue continue de tourner, lire cet autre billet , chronique du livre Tour de France, tour de forçats d’Albert Londres, avec cet extrait de la préface d’Eric Fottorino (remplaçant de Jean-Paul Olivier sur France Télévision) :

« L’épreuve ne suscite plus l’engouement d’antan. Trop de triche, trop d’argent, trop de soupçons dans une époque éprise de transparence. Tout cela était en germe depuis le départ, dès le premier tour de roue du premier Tour de France. Mais c’était si beau, grandiose parfois, cette geste chevaleresque, ces exploits, ces décors, ces histoires captivantes d’anonymes entrés dans la gloire après une courageuse échappée, ces destins se hissant vers la Capitole à la force du jarret, au risque de s’abîmer contre la roche tarpéienne de la défaillance, de la malchance, du vent contraire « .

Rien n’y fait, ni la menace des plus sévères sanctions, ni le risque de rouvrir les plaies béantes de la triche. Le tentation de gloire, d’argent, de l’ivresse de la victoire est trop forte. Mais il y a pire, la triche majeure avec l’usage de vélo électriques dont Cyrille Guimard, ex-professionnel, mentor de Bernard Hinault et de Laurent Fignon, fait état dans cet article. Il n’y a aucune preuve à ce jour sur cette grave accusation, seulement des présomptions. Gageons que si cette information était correcte, le cyclisme professionnel s’en remettrait car il en vu d’autres. Quant à l’image du sport cycliste, il y a belle lurette qu’elle est ternie.

C’est un passionné qui l’écrit, témoin assidu de 45 ans de courses de vélo, autre addiction dont ne guérit pas car la geste cycliste fut trop belle …

(Mise à jour du 14 juillet 2015)

J’ai écrit ce billet, un jour avant la victoire miraculeuse de Froome qui a assommé le Tout de France avec son équipe Sky. On peut sans talent divinatoire, penser qu’un jour, proche ou lointain, la vérité se fera sur ces performances exceptionnelles.

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :