//
vous lisez...
Impressions Lyonnaises

Retour sur Charlie, Luz et le 11 janvier à Lyon

Défile du 11 janvier à Lyon après l'attentat à Charlie Hebdo

Défile du 11 janvier à Lyon après l’attentat à Charlie Hebdo

Dans l’émission d’Arret sur images où Luz témoigne, on touche du doigt l’énorme vague médiatique qui a submergé la France et une partie du monde, suite aux attentats de Charlie. On mesure l’impact délétère de cette tuerie sur les survivants de l’équipe de Charlie. Il n’est pas question ici de juger la décision de Luz de quitter Charlie et de ne plus dessiner Mahomet, comme le fait sans nuances Jeannette Bourgrab. L’avalanche médiatique, la récupération politique de tous bords, le consensus mou autour d’une émotion sans analyse, empêchent de penser l’évènement. Le 11 janvier 2015, je défilais à Lyon, dans ce bastion tiède du catholicisme « zombie » comme le nomme Emmanuel Todd , où ce qui m’a frappé intuitivement, était la présence massive d’une population « blanche » plutôt aisée. Parmi, les 300.000 personnes du défilé, peu de jeunes ouvriers, ainsi que de jeunes des banlieues. Mais une intuition ne fait pas une analyse. Or, Todd note, suite à un travail statistique précis, que les villes de forte imprégnation catholique, telles Lyon, Strasbourg ou Nantes, ont  connu un taux global de participation près de deux fois plus élevé que celles de tradition laïque, Paris, Marseille ou Bordeaux, Cette analyse ne plait manifestement pas à la doxa médiatique et contrevient à l’opinion admise qui tend à accréditer une France unie derrière les idées de Charlie.

En bref, c’est moins pour Charlie que contre les frères Kouachy et Coulibaly que la France a défilé le 11 janvier. Une bonne partie a probablement manifesté contre ce qu’on appelle les « musulmans » catégorie fourre-tout qui ne veut pas dire grand chose. Il faudra de longues années avant qu’une majorité de français comprennent et admettent qu’il vivent dans un pays métissé. Surtout que la France finira par intégrer, mais plus lentement que l’immigration européenne, les ressortissants des anciennes colonies et ceux des pays moins développés.

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :