//
vous lisez...
Presse

Les aides à la presse, un saupoudrage inefficace

La presse papier est largement subventionnée par les pouvoirs publics, voire , pour certains titres, sous perfusions d’aides publiques et d’investissements privés. En soi, ce n’est pas une mauvaise chose, les aides à la presse répondant au droit des citoyens à l’information pluraliste, tous bords confondus mais ces aides sont mal réparties. Par exemple, l’aide importante de 6,92 M€ reçue par Télé 7 jours, magazine télé qui ne contribue pas au débat public.

Les chiffres pour 2012 qui concernent 200 titres de presse, sont consultables sur le site du ministère de la communication . On note que Le Monde et le Figaro, les 2 titres les plus aidés en France  reçoivent sensiblement le même montant global et par exemplaire.

Ces aides d’un montant  doublé depuis 2008, atteignent  395 millions d’euros en 2013  pour tenter d’enrayer la profonde crise de la presse n’ont pas donné le résultat escompté.  Elles s’ajoutent à l’Allocation pour frais d’emploi , une déduction fiscale de 7650 € à déduire sur les revenus net d’un journaliste, injustifiée pour les hauts salaires de la profession.

La presse en ligne était considérée jusqu’à janvier 2014 comme un banal produit de consommation et donc assujetti à une TVA de 20%. Le 17 janvier 2014, le gouvernement a annoncé que cette taxe passait à 2,1% comme pour la presse papier. Une décision qui doit encore être négociée au niveau européen. Mediapart,en lutte contre l’ancien taux de TVA à 20%, s’était volontairement acquitté du taux réduit à 2,1% depuis son lancement en 2007 et s’opposait aux services fiscaux qui lui réclamaient la différence entre les deux taux.

Le bilan publié par le ministère de la culture et de al communication  indique pour chacun des deux cents titres les plus aidés le total des montants versés, détaillés en «aides directes », « aide postale » et « aides aux autres tiers ». Chacun des montants de ces aides, est en outre rapporté « à l’exemplaire diffusé » dans le but de mettre en lien les volumes d’aides en euros avec le nombre de tirages de chaque titre.  Dans le tableau publié par le ministère, j’ai sélectionné les deux champs les plus intéressants parmi les 10 titres les plus aidés en France:

Titre                        Aide totale           Aide par exemplaire
MONDE  PQN                18, 68 M€                  0,0337
FIGARO PQN                  18, 26 M€                  0,0360

OUEST FRANCE          11, 90 M€                  0,0312
PQR

LA CROIX                          10, 72 M€                0,1648
PQN

TELERAMA                       10, 36 M€               0,0123
GRAND PUBLIC

LIBERATION                    10,07 M€               0,1735
PQN

AUJOURD’HUI                  9, 33 M€                   0,0011

EN FRANCE
PQN

NOUVEL OBSERVATEUR   9, 32 M€           0,0147
NEWS

EXPRESS                              7, 27 M€                    0,0148
NEWS

TELE 7 JOURS                  6, 92 M€                    Non calculé (ne reçoit qu’une aide postale)
GRAND PUBLIC

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :