//
vous lisez...
Livres, Livres_Economie

Les 30 glorieuses sont devant nous (Karine Berger- Valérie Rabaud)

les-30-glorieusesCertains livres prennent tout leur sel après quelques années. Dans ce livre paru en 2011 et cosigné par Karine Berger, aujourd’hui secrétaire nationale du Parti socialiste à l’économie, la thèse soutenue est que le meilleur reste à venir pour la France promise à un avenir radieux, pourvu qu’elle suive les recettes énoncées dans l’ouvrage. En voici le résumé: « Vous pensez que la France est en train de tomber. Qu’elle n’est plus qu’une puissance  » has been  » dans la compétition internationale, victime des marchés financiers et de la mondialisation. Et si tout n’était pas joué ? »   Censé mettre en musique le programme présidentiel du PS, ce livre est une litanie de conseils  dont on comprend aujourd’hui qu’ils sont plus de l’ordre de la communication électorale que de leur application effective. Selon les deux jeunes auteures, membres du PS,  il faut  imaginer un cercle vertueux qui utiliserait une forme de planification, un boom du photovoltaïque, des transports du futur, de la recherche sur le vieillissement, sans oublier l’importance de la révolution écologique pour relancer le pays.

Le bilan qui se dessine pour les années à venir, hors du marketing politique de tous les partis sans exception, ne correspond en rien aux projections optimistes du livre. Pour résumer, la séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement, censée éviter une contamination globale de l’économie par la spéculation, n’a été réalisé qu’a minima. L’écotaxe est violemment refusée par les bonnets rouges bretons avec les destructions des portiques écotaxe. La fermeture de la dangereuse centrale nucléaire de Fessenheim est repoussée aux calendes grecques. Le remplacement du pétrole par les énergies renouvelables invoqué dans le livre, semble bien mal engagé. L’augmentation de TVA prévue au 1er janvier 2014 va toucher tous les portefeuilles malgré l’usine à gaz que constitue l’empilement de plusieurs niveaux de TVA en fonction des produits et services. Il a suffit de quelques protestations « du mouvement des pigeons  » pour supprimer la taxe sur les plus-values lors de la revente des sociétés. La taxation à 75% pour les salaires au dessus de 1Million  d’euros vient d’être retoquée par le Sénat . Les multinationales et leur armada de juristes internationaux délocaliseront les salaires des plus hauts cadres.

Le titre du livre apparaît aujourd’hui inutilement provocateur.  Hélas, les solutions de l’opposition et encore moins celles du FN ne sont pas de nature à espoir.

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :