//
vous lisez...
Divers

Devenir riche mais pourquoi ?

La question est très rarement posée. Les médias dénoncent les comptes secrets d’untel, les dividendes extravagants d’un dirigeant, ceux des spéculateurs dans la finance ou ailleurs sans questionner la finalité de cette accumulation névrotique d’argent. Pour ceux qui n’ont aucune chance d’accéder à la corne d’abondance, reste encore l’illusion de décrocher le gros lot ou de gagner au tiercé. Comme si l’épanouissement et le bonheur étaient jugés à la seule aune de la richesse sans s’interrogent sur les conséquences délétères de cette fausse valeur érigée en but ultime. La richesse est totalement assumée dans les pays anglo-saxons. En Europe, personne ne souhaite, sauf des provocateurs comme Bernard Tapie et autre thuriféraires, afficher ce désir pourtant prégnant de s’en mettre plein les poches. Cette valeur-richesse n’est que la partie émergée de la nature humaine profonde et en constitue une métaphore visible depuis l’apparition de la propriété individuelle au néolithique, il y a 11.00 ans. Une quête névrotique dont l’objectif n’est autre que l’accumulation stérile de richesses a 2 conséquences négatives majeures. D’une part, assimiler l’accomplissement de chacun à la seule réussite pécuniaire pour consommer sans retenue les services et biens mis en avant par la publicité et le marketing. D’autre part, créer des inégalités qui détruisent le pacte social et segmentent les populations en groupes antagonistes.

L’usage incontrôlé et quasi religieux de la technologie, est un facteur aggravant des deux conséquences précédentes. Elle fournit des outils très puissants à la finance, à la production et irrigue désormais à tous les secteurs de la société sans faire l’objet de questionnements qui apparaissent aujourd’hui déplacés et rétrogrades.

Livre pour aller plus loin :

Sur la vision critique du système scientiste, lire la recension du Bluff Technologique, de Jacques Ellul.

Amphora_Hades_Louvre_G209

La corne d’abondance est un objet mythologique en forme de corne de ruminant ou de coquille de triton utilisé par Ploutos, le dieu grec de la richesse et de l’abondance. (Image: Licence Wikimedia Commons)

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :