//
vous lisez...
Livres, Livres_numerique

Big Data: a revolution

Ce billet est tiré de la recension du livre par Hubert Guillaud sur le site Internet Actu.  Un avis personnel plus complet sera publié dès la parution de la traduction française du livre chez Robert Laffont.

Big-Data-book-cover

Par Viktor Mayer-Schönberger et Kenneth Cukier.

Ce livre plonge au cœur de la rapide transformation du monde numérique  sous l’effet de l’immense quantité de données, personnelles et non-personnelles, disponibles sur internet . Ce qu’on désigne par Big Data. Cette véritable rupture technologique induit des effets directs et profonds sur tous les secteurs d’activités de nos sociétés. Aujourd’hui les Big Data créent, hors de la compréhension de l’algorithmique, une intelligence artificielle, qu’aucun être humain ne peut comprendre. Par exemple, la corrélation que Google a identifiée entre quelques termes de recherche et une épidémie de grippe est le résultat du test de 450 millions de modèles mathématiques !   Le « pourquoi ? » indispensable questionnement du genre humain, n’est plus indispensable. A sa place, les Big Data, répondent à la question  « Comment ? « ,  sans autres explications. Cela ne va pas sans une profonde déstabilisation du fonctionnement de nos sociétés.

Pour l’heure, pas de responsabilité, de traçabilité et confiance limitée dans les prédictions des Big Data

Le problème qui se pose face à des corrélations non justifiées d’énormes quantités de données touche notamment au respect de la vie privée. Qui va permettre aux personnes lésées de demander réparation en cas d’utilisation  délictueuse ou malveillantes de leurs donnés personnelles ? Il faut bien prendre conscience qu’un nombre grandissant de décisions  seront prises par des machines, au travers de prédictions algorithmiques et non des humains. Il ne s’agit ni plus, ni moins que de réinventer la protection de la vie privée, de la liberté et de la dignité humaines. Une gagure quand on sait que d’une part, l’anonymisation des profils individuels ne signifie plus grand chose, voir l’affaire des logs d’AOL en 2006.  Il est aujourd’hui très facile de croiser des bases de données et des masses d’informations pour trouver l’identité d’une personne. D’autre part, une grande partie de la valeur des données personnelles est issue d’utilisations secondaires qui peuvent avoir été inimaginables lorsque les données ont été recueillies. Le réseau social de recherche d’emploi Linked-In permet aux recruteurs de surveiller et d’atteindre les profils qu’ils croient exacts. Pourtant il existe des biais, car les employeurs ont tendance, par exemple, à éviter les candidats ayant des antécédents d’instabilité ou ceux qui ont été au chômage trop longtemps… sans que ces présupposés ne se vérifient dans les faits.

La technologie, et le Big Data n’échappent pas à la règle, n’est pas une baguette magique censée régler tous les problèmes. Il ne faut pas négliger les caractères humains les moins rationnels comme la créativité, l’inventivité, l’ambition, le sens de l’éthique, déterminants dans la réalisation des projets et des inventions.

Faire appel comme les auteurs du livre au sens des responsabilités des sociétés et administrations, pour gérer efficacement les données personnelles semble un rempart bien mince face aux grands défis que posent les Big Data.

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :