//
vous lisez...
Divers

La chaine humaine du 11 septembre pour l’indépendance de la Catalogne

Le  11 septembre est le jour de la fête nationale catalane, célébrée depuis 1986 et de manière clandestine sous Franco. Hier, ce symbole national a revêtu un aspect très particulier avec la formation d’un chaîne humaine de 400 km, constituée de centaines de milliers de personnes.  Le parcours qui borde le littoral catalan a suivi l’antique voie romaine. La chaine était organisée par l’ANC (assemblée nationale catalane), une organisation qui a pour objectif l’indépendance politique de la catalogne. Selon sa présidente: « Cette chaine est un symbole de l’unité du peuple catalan. Tous unis par les mains, nous montrons notre unité, fermeté et notre conviction que nous deviendrons un nouvel Etat européen ». Côté gouvernement central, María Soraya Sáenz de Santamaría, vice-présidente, ministre de la Présidence et porte-parole du gouvernement de Mariano Rajoy, a mis en garde les politiques qui veulent diviser les espagnols.

Vue_aérienne

Vue aérienne de la chaîne humaine pour l’audétermination de la Catalogne, le 11 septembre 2013

indépendance

Sur cette photo, noter sur le drapeau catalan, l’étoile blanche sur fond bleu des
indépendantistes

Les participants de la chaîne humaine se sont donné  symboliquement la main à 17h14, en référence au 11 septembre 1714, date de la prise de Barcelone par les troupes franco-espagnoles à l’issue de la guerre de Succession qui a réduit l’autonomie de la Catalogne.

Cette chaine est inspirée par la Via Baltica, une chaine humaine qui en 1989 revendiquait face à l’ex-Urss, l’indépendance des peuples baltes. Des habitants de l’Estonie, Lituanie et Lettonie avaient constitué une chaine de 680 km. Dans la seule Estonie la chaine avait rassemblé 150.000 personnes sur 215 km.

Cadena_Humana

Parcours de la chaîne humaine en catalogne, le 11 septembre 2013

Via_Baltica

La via Baltica, une chaine humaine de 680 km en 1989 qui affirmait l’indépendance des pays Baltes face à l’ex-Urss.

Un des buts de cette chaine est de démontrer la continuité géographique, sociale et culturelle du territoire catalan. Tous les participants s’opposent au gouvernement espagnol, vigoureusement hostile à un référendum d’autodétermination en Catalogne, et espèrent qu’il sera organisé en 2014 comme promis par le président de région Artur Mas.

Sans entrer dans les enjeux et intérêts du gouvernement régional catalan, des organisations, partis et syndicats, les principales questions qui se posent sont les suivantes:

La revendication d’indépendance est-elle légalement possible ?

D’après Artur Mas, président de la région de catalogne:  «L’idée est d’organiser un référendum ou une consultation en 2014. Nos services ont établi quatre formules légales pour organiser un tel scrutin. Si l’État ne nous autorise aucune voie, nous utiliserons notre dernière ressource: donner un caractère plébiscitaire aux élections régionales, prévues en 2016.»  En bref, les partis favorables à l’indépendance centreraient leur programme sur ce point et interpréteraient les résultats des élections comme ceux d’un référendum.

Une Catalogne indépendante serait-elle économiquement viable ?

Spécialiste en Affaires publiques à Princeton, le Catalan Carles Boix juge crédible un Etat indépendant, mais il pointe le véritable point de discorde : « Je préfère prendre la question à l’envers : la Catalogne peut-elle être viable dans la situation actuelle ? Pour moi, c’est non. » Et de souligner l’écart entre ce que l’Etat espagnol collecte et ce que Barcelone récupère : « La Catalogne apporte 19,5% des recettes publiques d’Espagne mais elle en reçoit 14%. ». L’argument est repris à Barcelone, où ce « déficit fiscal » est évalué à 16 milliards par an. D’où l’idée d’un « pacte fiscal » signifiant que la catalogne recueillerait  tous les impôts perçus dans la région et en reverserait une partie au gouvernement espagnol. L’inverse de la situation actuelle. L’Etat Espagnol en sérieux déficit et soucieux de ne pas créer de précédent pour d’autres régions, est très hostile à ce pacte fiscal. Par ailleurs, l’idée d’une sortie de l’Euro qui commence a faire débat en Europe, ne rassure pas les instances du gouvernement européen.

Aller plus loin:

  • Les velléités d’indépendance de la Catalogne comme celles de l’Ecosse sont suivies de près par les observateurs européens et internationaux pour leur valeur d’exemple. Lire cet article paru sur le site d’actus et débats européens Euractiv.

Catalan de père et de père, exilés après 1939, je tente de mettre à distance les affects concernant ce sujet.

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

2 réflexions sur “La chaine humaine du 11 septembre pour l’indépendance de la Catalogne

  1. C’est un article très intéressant. Merci.

    Je voudrais cependant corriger une erreur de grammaire :

    Les participants de la chaîne humaine se sont donné symboliquement la main

    Il ne faut pas accorder le participe passé de donner avec « les participants ».

    J'aime

    Publié par Jacques Lazier | octobre 17, 2013, 5:50
  2. Merci de votre lecture attentive ! Faute corrigée …

    J'aime

    Publié par Serge Escalé | octobre 18, 2013, 8:47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :