//
vous lisez...
En bref

Le Réseau d’Etudes sur le Journalisme

Le journalisme sous l’oeil attentif d’un réseau de chercheurs

Rassemblés depuis 1999 sous la forme du REJ (Réseau d’Etudes sur le journalisme), des chercheurs appartenant à différentes unités de recherche, en France, au Québec, au Brésil, au Mexique, se sont réunis en réseau afin de conjuguer leur compétence dans la mise en œuvre de programmes de recherche et de rencontres à propos de la production et de la médiation de l’information, et du journalisme.  L’objet de leurs études est d’étudier, de manière pluridisciplinaire, le journalisme dans l’espace public avec l’ambition de poser des hypothèses et de définir un cadre théorique qui permette la collaboration d’approches disciplinaires diverses (l’économie, la sociologie des organisations, la gestion, la sociologie des usages, la sociologie des professions, les sciences du langage, etc.), la mise en œuvre de méthodologies multiples (terrains et corpus, ethnographiques et statistiques, etc.).

Confronté au numérique et à Internet, le journalisme subit de profondes mutations qu’il est indispensable d’analyser sans conclusions définitives, avec une approche dénuée de préjugés. Le besoin de certitudes s’accommode mal du lent travail du chercheur face à des transformations très rapides. Au fil des publications du REJ, certaines idées reçues sont infirmées. Non, le journaliste patenté n’a pas été remplacé par l’internaute, non les jeunes journalistes ne sont pas tous avides ou experts de nouveaux outils numériques, non la profession ne s’est pas fortement féminisée.

Comme tout travail de recherche, les publications du REJ ne s’adressent pas au lecteur non averti et désireux de s’approprier des conclusions définitives sur l’évolution du journalisme. Cependant, la lecture de ces travaux est indispensable à qui veut appréhender sérieusement les changements en cours dans la production journalistique en ligne.

Suite à l’émission d’Arrêt sur images « La révolution du journalisme par la technique, au XIXe siècle déjà… »  avec Florence le Cam, chercheuse à l’Université Libre de Belgique, on peut être surpris de la sous-estimation du nouveau paradigme du texte sur Internet, profondément transformé par le réseau des réseaux et selon nous, radicalement différent des précédentes mutations technologiques. Tous les secteurs de la société sont profondément impactés par une rupture technique d’une nature singulière qui ne peut être comparée à aucune autre époque.

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :