//
vous lisez...
Livres_Technologie

petite poucette (Michel SERRES)

Poucette

Petite Poucette  est un clin d’oeil à l’habileté avec laquelle fusent les pouces des jeunes utilisateurs d’outils numériques pour saisir les messages. Pourquoi pas Petit Poucet ? Parce que Michel Serres estime que les jeunes filles se saisissent des nouveaux outils numériques pour rattraper inévitablement leurs congénères mâles. Après l’invention de l’écriture, passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé, nos sociétés occidentales vivent une 3 éme révolution, celle de l’Internet et du numérique. Pour s’adapter aux mutations politiques, sociales et cognitives, beaucoup plus rapides que lors des précédentes ruptures technologiques, tout reste à réinventer pour la jeune génération. Les facultés d’attention détruites par les médias réduisent la durée des images à 7 secondes et le temps de réponse aux questions à 15 secondes. A l’heure où presque toutes les connaissances sont accessibles par tous en un clic, l’enseignement doit nécessairement abandonner sa vieille vision hiérarchique de l’apprentissage des savoirs qui se souciait peu de l’avis des enseignés. L’offre ponctuelle et singulière d’apprentissage des savoirs  est devenue dérisoire et obsolète. Pour Michel Serres, la diffusion des connaissances ne peut plus avoir lieu, dans aucun des campus du monde formatés à l’ancienne, sur un mode de présentation page à page. La connaissance encyclopédique est déportée sur le réseau, n’appartient plus à personne mais sera totalement partagée par tous. Même la représentation démocratique sera transfigurée par une nouvelle société immatérielle. La travail qui structure aujourd’hui la société va perdre inévitablement sa position centrale. La vision de Michel Serres sur les bienfaits des nouvelles technologies du numérique en réseau peut paraitre un tantinet optimiste. Opposant aux  anciennes élites, enseignants, experts ou politiciens,  les immenses groupes d’abonnés associés sur la Toile, Serres entrevoit un basculement complet des rapports aux savoirs. Il pense que pour la première fois dans l’histoire, le passant, les individus, détiendront autant de sagesse, de science et d’informations que ceux qu’il nomme les dinosaures. Dans ce florilège de qualités attribuées spontanément a tout-un-chacun par le numérique, c’est sans doute la sagesse qui étonne le plus, comme si ces nouvelles technologies avaient le pouvoir de rendre les humains plus sages et responsables. Serres gomme ainsi tout un système de médiations indispensables pour maitriser les énormes flux d’informations disponibles à portée de clic. En conclusion, il introduit cependant un doute sur le fait de savoir si Petite Poucette laissera à  l’Etat, aux banques, aux grands magasins s’approprier ses données propres  aujourd’hui source de richesse.

Manifestes   Le pommier   84 p   9,50€

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :