//
vous lisez...
Livres

L’argent (Paul Jorion)

Un décryptage indispensable mais parfois maladroit dans l’expression. Il n’empêche, à l’heure ou la question de l’argent est confisquée par les experts et commentateurs médiatiques parce que réputée trop complexe, cette lecture est une occasion de mieux comprendre le monde de la finance  et de la banque. L’exercice reste à la portée de tout lecteur attentif, curieux d’aborder le sujet et qui fermera ce livre avec de nouvelles clés pour comprendre et évaluer l’ampleur de la place délétère prise par l’argent aujourd’hui. En bref, le détournement par la finance de la fonction basique d’échange de l’argent revient pour simplifier, à faire de l’argent avec de l’argent. Il ne s’agit plus de services d’assurance sur un risque mais de parier à la hausse ou à la baisse sur des produits nécessaires au quotidien des personnes comme la spéculation sur les denrées alimentaires ( blé, riz, cacao, etc.) et à l’économie en globale (matières premières et pétrole). Autant de pratiques parasites et toxiques pour la plupart des habitants de la planète et qui n’enrichissent que quelques spéculateurs.

Jorion effectue un parallèle éclairant au fil de pages avec le livre « L’argent »  de Zola publié en 1891. A l’époque, Zola faisait dire à son personnage à propos de l’interdiction des paris autour de la fluctuation des prix:  » On perd, on gagne, on espère un bon numéro, mais on doit s’attendre toujours à en tirer un mauvais, et l’humanité n’a pas de rêve plus entêté ni plus ardent, tenter le hasard, obtenir tout son caprice, être roi, être dieu! »  . Rien n’a fondamentalement changé depuis, sinon les outils infiniment plus puissants et sophistiqués qui permettent de faire de l’argent avec de l’argent et accélèrent la formation des bulles financières. Il va sans dire que ce livre reste plus que jamais d’actualité.

L’argent  –  Paul Jorion  400 p ( Fayard) 2009

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Une réflexion sur “L’argent (Paul Jorion)

  1. Ils me font penser à certaines personnes vivant des pathologies comme celle-ci:
    http://cybersavoir.csdm.qc.ca/andreeannedespard/2012/01/11/lamassement-compulsif-difficile-a-comprendre-et-a-saisir/

    Bonjour Serge Escalé, pardon!

    Sinon je soupçonne fortement le fait d’amasser pathologiquement de l’argent, d’être la cause d’une baisse de l’empathie, que ce soit l’empathie conceptuelle ou affective (sinon émotionnelle.) Et bref, ils ont un voile sur les yeux vis à vis de la pauvreté, par exemple.

    Pour l’être humain, trouver une excuse pour ne pas prendre conscience de quelque chose, ou de quelqu’un, est très courant. Bref ils se forgent des psychologie insanes sur un problème psychiatrique hypothèse, mais plausible.)

    Et puis, que dire… Peut-être que les vraies révolutions sont discrètes, peu visibles, et sans effusions de sang.

    Avec toutes les pathologies que nous connaissons nous pouvons, je pense supprimer le terme d’égocentrisme ou d’égotisme et surtout d’égoïsme. Il est peu probable que l’égoïsme soit un choix murement réfléchi, c’est plutôt l’un des symptômes d’une maladie mentale.

    Mais bon, sur notre Terre, qui n’est pas malade? Et les novateurs qui pourraient changer bien des choses ne sont quasiment jamais aux gouvernements. Nous nous retrouvons, donc, avec des peuples incompétents pour voter leurs élus, et par extension des élus incompétents pour générer des dynamiques novatrices. Bref c’est malsain, insane. Il est certain, en ce qui me concerne, que le système économique est en danger, et que nous allons nous retrouver dans des crises plus graves que celles que nous connaissons et qui sont déjà trop graves.

    Et de nos jours il ne me fait aucun doute que la seule possibilité réaliste de faire évoluer l’humanité ce sont les sciences et technologies liées. Mais ce peut prendre un peu de temps, nous sommes encore trop proches du début de l’explosion informationnelle, ensuite viendra une autre explosion plus physique. En attendant j’imagine que l’être humain est en équilibre instable sur de drôles de support, nous ne savons pas de quel côté cela va pencher, en cela l’humanité est un moment existentiel hautement critique, pouvant tout perdre, ou tout gagner, avec le temps.Et de plus, avec toutes ses planches à billets en fonctionnement régulier, il me semble que la plus grosse bulle, non de richesse mais d’accumulation de dettes, provient principalement des USA. On peut encore se demander qui tire les ficelles pour essayer de rendre l’or physique stable à la bourse, même l’argent-métal… Quand ils seront bien obligé de lâcher la bride, les cours de ces métaux vont s’envoler littéralement, ce qui va obliger les gouvernement à en interdire l’achat, cela s’est déjà passé une fois. Sans compter l’or-papier qui est très dangereux, si tout le monde demandent à le transformer en or physique on s’apercevra que les banques ne pourrons pas.

    Je suis légèrement à coté du sujet, j’en conviens, Serge, mais c’est quand même lié.

    Cordialement, JLDM

    J'aime

    Publié par Jean-Luc Donné-Matteo | avril 30, 2013, 5:43

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :