//
vous lisez...
Internet et cognition

Comment Internet modèle notre façon de penser et de créer

L’invention de l’écriture puis de l’imprimerie ont modifié radicalement la manière dont les connaissances étaient acquises et suscité chaque fois des craintes et des doutes sur la capacité à penser correctement, à intégrer un bagage culturel. Les mutations se déroulent sous nos yeux à grande vitesse et par conséquent, on ne peut que les observer attentivement à défaut d’apporter des réponses claires et exhaustives. Le linguiste Raffaele Simone dans le livre Pris dans la Toile, L’esprit avec  temps du web (Gallimard) pense que la vieille notion de texte est déjà dépassée et que nous vivons une mutation anthropologique sans précédent dans la médiasphère. Sa jugement est peu optimiste sur les apports de la Toile au regard des inconvénients.

A lire ici, un papier intéressant, paru dans Télérama. On y trouve cet phrase en exergue du neurobiologiste Etienne Koech­lin : « Dans notre univers hyperconnecté, l’érudit, riche de connaissances, a aujourd’hui nettement moins d’utilité que le créatif. C’est ainsi, chaque technologie favorise un type d’individu plutôt qu’un autre. ».
La nécessité de mémoriser des connaissances encyclopédiques n’est plus aussi essentielle qu’avant  Internet et fait place à l’utilisation intelligente des informations. Face à un monde qui va se complexifier considérablement, il s’agit plutôt d’une bonne nouvelle. A condition, de créer un véritable écosystème capable d’appréhender et de faire face aux nouvelles contraintes de la médiasphère.

internet-modifie-t-il-mon-cerveau,M103983

« Mon cerveau d’avant Internet me manque » Vague angoisse de l’internaute aujourd’hui.

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

2 réflexions sur “Comment Internet modèle notre façon de penser et de créer

  1. « La nécessité de mémoriser des connaissances encyclopédiques n’est plus aussi essentielle qu’avant Internet et fait place à l’utilisation intelligente des informations. » Sauf qu’intelligence, des mots latins inter et ligere, signifie en gros établir des liens, en somme créer un réseau de notions; pour créer ces liens une base de connaissances personnelles est nécessaire si on ne veut pas s’en remettre au hasard des liens internet, dont la pertinence et l’objectivité sont loin d’être assurées (ce qui explique la recrudescence des thèses conspirationnistes qui viennent brouiller les véritables questions qu’ont pu soulever Assange ou Snowden par exemple).

    J'aime

    Publié par José Diaz | juillet 6, 2014, 6:24
  2. Je vous rejoins sur la pertinence et l’objectivité des liens internet. Google privilégie la notion de quantité pour mettre en avant des liens. On ne peut se contenter des résultats de Google mais c’est pourtant ce que font la plupart des internautes.

    J'aime

    Publié par Serge Escalé | juillet 7, 2014, 7:33

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :