//
vous lisez...
Economie, En bref

Smart TV, ne pas se précipiter !

Le business ne doit jamais s’arrêter et les usines toujours tourner à plein. Le nouveau cheval de bataille des constructeurs s’appelle  TV connectée alias Smart TV. Les Freebox, Livebox et autres « box » de FAI, occupent pourtant depuis longtemps et pas si mal le terrain. Un TV Replay plutôt complet avec toutes les grandes chaînes permettant d’éviter pub et programmes neu-neus, de la VOD en pagaille avec 13 catalogues chez la Freebox, une navigation intuitive et pas trop compliquée.

Au lieu de ça, l’industrie audio-visuelle, en mal de relais de croissance, tente d’accommoder l’univers internet des loisirs à l’écran de télé familial. Il s’agit entre autres de recycler un vieux serpent de mer: surfer sur le web  sur la télévision comme la NetBox deNetgem en 1998 ou l’Envision d’Olivetti . Celui qui a un jour essayé de saisir du texte avec une télécommande, voire un mini clavier comprendra ce que cette idée a de surréaliste. Pire, les concepteurs de ce nouveau joujou multimédia connecté pensent qu’un abonné Facebook ou Twitter  va partager tranquillement ses contributions personnelles dans le salon familial.

Au lieu de travailler à des menus plus ergonomiques et à élargir son offre de vidéo à la demande ainsi que de convaincre les chaînes à venir sur son TV Replay, l’industrie propose aujourd’hui un objet électronique connecté non identifié. Trop de boutons, des services mal foutus, des interfaces baclées par rapport à ce que les utilisateurs ont l’habitude de voir, une profusion invraisemblable et sans cohérence de menus et sous-menus. Un vrai patchwork numérique. Les acheteurs de téléviseurs,tous types confondus, ne s’y trompent puisque moins de 10% d’entre eux utilisent vraiment des services de TV connectée.

Oui, dira le choeur des communicants mais on peut prendre ses billets de train devant son écran de télé. Ah bon, l’ordi ou le smartphone ne suffisent pas ? D’autant que pour saisir des infos, il faut s’armer de patience et brancher un smartphone (un comble!) ou un clavier à son télé. Surtout, il faut créer un compte pour chaque service payant, chaque catalogue de vidéo, alors que votre facture unique Free, Orange, ou Numericable centralise toutes vos dépenses en un seul point.

Un jour plutôt lointain, votre télé vous reconnaitra, mémorisera vos préférences et vous obéira au doigt et à l’oeil . Il le fait déjà aujourd’hui mais à prix d’or et de manière incertaine. Un conseil, attendez que tout cela décante ! Rien aujourd’hui n’a remplacé la souris et le clavier pour interagir avec un ordinateur. La télévision n’a pas vocation en l’état à se substituer aux « box », aux consoles de jeu , aux smartphones et aux ordinateurs. L’écran du salon doit et peut trouver sa place en exploitant au mieux sa valeur d’usage: offrir une vision confortable de vidéos, émissions, films, documentaires et infos sur un grand écran. Une piste à creuser ? L’option Replay de Free, autrefois payante entre 19H et 22H , avec des images saccadées mais aujourd’hui gratuite et de bonne qualité visuelle. Pourquoi ne pas négocier, côté constructeurs, des accords équilibrés avec les chaînes de télévision et offrir ainsi aux téléspectateurs un service de qualité et exhaustif ? Les constructeurs, éditeurs d’applications et de services, les chaînes de télévision doivent épurer une offre pléthorique . L’écueil est d’éviter que chacun ne cherche pas à imposer sa solution au détriment du télé-internaute.

Menu_Samsung
Le 16 mai 2013, France Télévision annonce  la sortie de 3 nouvelles plateformes pour Smart TV (tablette, smartphone, télévision) pour mieux utiliser, commenter et partager des programmes. Le public pourra, par exemple, revoir les extraits de programmes. Le prochain tournoi de tennis de Roland Garros sera l’occasion de voir ce service de TV connectée, réservé pour l’instant à la TNT.  Cette initiative traduit la nécessité pour les chaines de télévision d’étoffer leur offre numérique pour résister au Freebox, Livebox , etc. des FAI .

FT_Smart_TV

La télévision augmentée de France Télévision: simple gadget ou véritable service interactif sur les Smart TV?

Voir aussi l’article sur le site Notre Temps

Mise à jour – 13 juin 2014 :

Depuis la publication de ce billet, plus d’un téléviseur sur 2 est connecté et dispose de plus ou moins de fonctions intelligentes. Difficile d’y échapper.  Début 2013, j »incitais à la prudence face à une nouvelle offensive des fabricants soucieux de renouveler un marché en perte de vitesse. Dans l’émission Envoyé Spécial de France 2  du 5 mai 2014, l’enquête sur les objets connectées nous apprend que LG stocke sur ses serveurs le nom des chaines que vous regardez et la durée de visualisation. Ces données sont croisées avec les recherches Google pour adresser de la publicité ciblée au téléspectateur. Plus préoccupant, un informaticien anglais, a constaté chez lui, que son Smart TV LG envoyait aussi sur les serveurs du fabricant, le contenu d’un de ses disques durs branché sur son téléviseur et contenant une vidéo familiale. Panasonic, Sharp, Samsung , procèdent de manière similaire à LG sur l’utilisation des données personnelles des téléspectateurs.

Il est urgent d’attendre avant de s’équiper d’un Smart TV. Vous avez encore le choix de choisir un téléviseur non-connectée mais pas pour longtemps.

Dés aujourd’hui, il faut demander aux constructeurs quelles sont les données personnelles stockées et ce qu’il souhaitent en faire.

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

2 réflexions sur “Smart TV, ne pas se précipiter !

  1. OpenVibe : Phase 2 – Expérimentation à grande échelle: http://www.usinenouvelle.com/article/des-jeux-video-connectes-au-cerveau.N190033 La video est plaisante, intéressante. Et je ne parle pas des recherches pour avoir la TV sur les lentilles de contact ou l’ordinateur sur le poignet, etc. Et que pensez-vous de la proposition de Pranav Mistry : l’excitant potentiel de SixthSense, sur TED ? Lien: http://www.ted.com/talks/pranav_mistry_the_thrilling_potential_of_sixthsense_technology.html Néanmoins je comprends l’article, c’est juste une technologie de transition rapide j’imagine, sans compter les répercutions financières, quand bien même nous pouvons nous demander pourquoi acheter un TV 3D très grand écran qui sera vite dépassée avec très très peu de films bien faits en 3D….

    J'aime

    Publié par Jean-Luc Donné-Matteo | février 11, 2013, 11:50

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Télévision connectée | Lexique Informatique - juillet 2, 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :