//
vous lisez...
Coups de gueule

Attali l’arrogant, phare de la pensée

Attali énonce la vérité, dit l’histoire, interprète le présent, dessine le futur d’ici 30 ans. Tous les grands sujets de ce monde, économie, géopolitique, Europe, changement climatique, etc. lui suggèrent un avis incontournable et indiscutable. Méritons-nous seulement son génie condescendant ?  Il ne doute jamais et s’il est attaqué sur ses idées ou ses multiples volte-faces, il sort aussitôt sa réplique la plus fielleuse et méprisante qui renvoie son contradicteur à la fange d’où il n’aurait jamais dû sortir. Qui ne lui cire pas les pompes, émarge illico au rang de débile irrécupérable. Il fut, le conseiller de Mitterrand qui au soir de sa vie, laissa tomber ce jugement désabusé «  Ce monsieur est un petit épicier. Je me suis trompé » ( Nouvel Obs 10/10/13). Toujours proche des puissants de tous bords, on le retrouve en 2008 auteur d’un rapport de 316 mesures, pas une de moins,  pour Sarkozy, et enfin conseiller de Hollande en 2012. Attali dispose d’un carnet d’adresses long comme le bras qu’il fait grassement fructifier via ses activités de consultant dans sa société de conseils A&A ( Attali et associés). Pour accéder à la quintessence de la pensée d’Attali, l’industrie pharmaceutique ou les agents immobiliers du Vaudois sont prêts à débourser 20.000 € et plus du triple à l’étranger pour chaque conférence. Mais l’oeuvre qu’il veut mettre en avant est Planet Finance que Attali présente comme « la plus importante institution mondiale de soutien à la microfinance ».  Sans oublier son fonds de Capital Risque ResponsAbility basé à Zurich qui investi dans le commerce équitable, l’énergie, l’agriculture.

Un génie protéiforme

Pour écrire ses discours, essais et romans, soit 5 par an, Jacques Attali fait appel à une imposante cohorte d’étudiants et autres soutiers de la plume pour l’alimenter en fiches sur tous les sujets, budget, économie technologies et on en passe. Fatalement, Attali ou ses petites mains cèdent parfois à la tentation du plagiat comme dans  les livres Histoire du temps, ou l’on retrouve des passages entiers de Junger ou Le Goff et Verbatim de Elie Wiesel. Mais quand ce bourreau de travail trouve t-il le temps d’écrire ses livres parmi tant d’autres activités ? C’est très simple, il rédige ses textes entre 4 heures et 7 heures du matin, car ce génie protéiforme ne dort parait t-il, que 4 heures par nuit. Pour accompagner Attali dans ses multiples casquettes, il ne faut pas moins de 2 chauffeurs, 2 secrétaires et une documentaliste.

En 1993, Attali est poussé à la démission de la BERD dont il était le président, un établissement créé pour favoriser la transition des pays de l’Est vers l’économie de marché. L’enquête du Financial Times nous apprend qu’en deux ans, la BERD, qui est censée gérer les 60 milliards de francs que lui confient plus de 50 pays, n’a investi qu’environ 1 milliard de francs dans les pays de l’Est. Surtout son arrogance, ses dépenses somptuaires pour la décoration du siège à Londres et ses dépenses excessives pour les vols en avion privé, soirée privées, lui ont valu une hostilité féroce de la part de ses collaborateurs et de la presse anglaise.

Fort de son parcours universitaire sans fautes, Attali, major de l’école Polytechnique 1963, diplômé de l’Ena, de Sciences-Po Paris, etc.  suggère en filigrane que le monde ne serait pas le monde sans l’ombre tutélaire et géniale de sa pensée.  Et si le monde n’avait pas besoin d’Attali ?

Autres sources:

Lire l’enquête du Nouvel Observateur sur Attali, ici (10/10/2013)     Un article qui fait un point complet sur les multiples activités d’Attali.

Sur l’affaire de la Berd, lire cet article de l’Humanité 

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :