//
vous lisez...
Coups de gueule

Pourquoi est-il essentiel de s’emparer de la tête d’un parti ?

La bataille d’égos démesurés pour la conquête des partis, l’UMP en 2012 ou le PS en 2008, cache la lutte pour mettre la main sur le magot qui permettra de décrocher la timbale. Explications concrètes.

Au delà du combat Fillon/ Copé et de leur conquête de l’UMP par tous les moyens, il faut éclairer l’énorme enjeu financier que cela représente pour un futur candidat à la présidentielle, la seule élection qui compte vraiment en France.

Côté ressources, chaque député UMP rapporte, chaque année, 42.228 € au parti, le prix pour être affilié à l’UMP et bénéficier, entre autres, des investitures aux législatives. (source : Nouvel Observateur/ 29 novembre et 20 minutes ) . La sécession des 153 députés qui soutiennent Fillon coûterait 6,3 millions d’euros au parti, rien de moins … D’autre part, comme tous les partis, l’UMP reçoit, outre les ressources de l’affiliation, une part proportionnelle au nombre de voix recueillies, soit 19 millions d’euros en juin 2013, en chute de 11 millions par rapport à 2012. La défaite aux législatives est passée par là. Le remboursement des emprunts pour l’achat du siège flambant neuf de la rue de Vaugirard est de 4 millions d’euros par an.

Côté dépenses, une campagne électorale à un prix conséquent. Louer Bercy coute 550.000 €, une facture qui n’est à la portée du premier parti venu. Le congrès d’investiture de l’UMP a couté 3,5 millions d’euros. Le plafond officiel des dépenses pour la présidentielle 2012 était de 16,68 millions € par candidat pour le 1er tour et de 22,5 millions € pour le 2ème tour. Et l’on sait que cette limite légale est très probablement contournée par tous les candidats, avec des ressources diverses . Mais ceci est un autre sujet.

On comprend mieux à présent l’énorme importance du tiroir caisse, ce qui explique en grande partie la hargne des candidats, toutes tendances confondues. Côté stratégie politique, il faut bien entendu rappeler l’importance de rassembler tous les courants derrière soi avant les élections et de bénéficier la notoriété d’un chef de parti dans les médias.

Une refondation complète des règles de la représentation démocratique des citoyens apparait aujourd’hui plus que jamais cruciale.

Rémunération globale d’un député: 13 512 € bruts

(source: Journal du Net)

Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 189,27 € net par mois.

Indemnité représentative de frais de mandat : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d’habillement…).

Avantages : les députés disposent de 9 138 € bruts par mois sous forme de crédit destiné à rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l’ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d’un abonnement internet. Le président de l’Assemblée nationale jouit d’une indemnité propre de plus de 14 000 €.

Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d’autres mandats électifs que dans la limite d’une fois et demie le montant brut de l’indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

Précisons que 2 mandature successives permettent à un député de percevoir une retraite à taux plein.

Représenter la nation à l’assemblée Nationale n’est pas précisément un sacerdoce bénévole 😉

Publicités

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :