//
vous lisez...
Coups de gueule

Presse informatique: ce que vous ne lirez jamais

Ayant sévi  comme journaliste dans nombre de publications sur Internet et l’informatique destinées au grand public ou aux professionnels, je me suis posé les même questions que les lecteurs. Pourquoi ne pas publier de vrais dossiers étayés et vérifiés sur le prix astronomique de l’encre pour vos imprimantes couleurs, les vrais arnaques des constructeurs,  les inconvénients du Wi-Fi et du CPL, les vertus d’une consommation raisonnée, etc.. ? Je parle de comparatifs sérieux, issus de protocoles de test complets, honnêtes et pertinents, de véritables enquêtes journalistiques à charge et à décharge.

Les lecteurs les plus assidus de ce type de presse, les gens de la pub, nombre de collègues  donnent déjà la réponse. Impossible d’oser l’impartialité et la vérité dans une presse largement dépendante des annonceurs. Contrarier un gros budget de publicité est, en effet, une faute professionnelle qui ne saurait être souvent répétée. Que fait donc le journaliste, coincé entre son devoir d’information du lecteur  et l’obligation tacite de plaire aux annonceurs ? Il omet de citer le défaut sur tel produit, l’arnaque manifeste sur tel service, etc.

Presse magazine Information communication

Il faut chercher de nouveaux modèles pour faire vivre une vraie presse d’information et d’investigation

Il est beaucoup plus agréable de faire de beaux voyages de presse, de cotoyer de sémillantes attachées de com’ que de risquer la sortie de piste suite à un article trop critique.

Pour la presse d’investigation, mener une longue enquête coûte cher, expose à des attaques devant les tribunaux et suppose donc des médias courageux la publier. Quasiment aucun media en France n’a les reins aussi solides et une que le Canard Enchaîne et à moindre mesure Mediapart pour oser faire de l’enquête.Entre l’information et la communication, la grande majorité reste fidèle à un travail alimentaire ans trop se poser de questions au détriment de la qualité et de la véritable utilité de l’information. Difficile de blâmer cette attitude quand il faut faire bouillir la marmite. La presse informatique est ignorée par la « grande » presse, celle qui traite de la politique et des faits majeurs de société et qui n’est guère mieux lotie en matière d’impartialité que la presse spécialisée, grand public ou professionnelle.  Evoquer ces questions dérangeantes pour la profession de journaliste, c’est remettre une fois de plus sur la table la question de l’indépendance de la presse, de la solidité et de la pérennité de son modèle économique.  Internet qui a détruit de très nombreux emplois dans la presse, donnera sans doute le jour à de nouvelles formes de financement de la presse. Il faut chercher et tatonner car personne aujourd’hui ne détient la bonne clé. La solution pour la presse en ligne se situe sans doute entre une part très réduite, de crowd funding (financement d’une enquête lourde par des lecteurs et mécènes), de fond publics, d’annonceurs non invasifs, contrairement à ceux qui sévissent aujourd’hui sur la  Toile et de système d’achat en ligne d’articles et d’abonnement astucieux. Dans ce dernier cas, on peut imaginer une consultation gratuite de quelques articles comme le New York Times, de web documentaires avec  une section gratuite et l’autre payante, etc. Le concours d’idées est ouvert !

 

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :