//
vous lisez...
Divers

1er mai à Paris: la France coupée en 3

Mu par une curiosité citoyenne et professionnelle, j’étais décidé la veille du 1er mai à voir le défilé du FN de la statue de Jeanne d’arc à l’Opéra, le rassemblement de Sarko au Trocadéro, et le défilé traditionnel du 1 er mai des syndicats. Côté FN, j’ai renoncé à l’affaire, même avec une pince à linge sur le nez. Se lever dès potron-minet un 1er mai pour être comptabilisé dans la clique à claques de Marine Le Pen  ou être immortalisé par une caméra indiscrète comme soutien au FN, la chose m’est apparue improbable. Restait la harangue de Sarko au Trocadéro devant ses troupes convaincues. La France qui-se-lève tôt, provinciaux venus du pays profond , ceux qui prennent les mots, Marx, socialisme, communiste, Aubry, pour de véritables grossièretés, tous attendaient depuis longtemps devant l’estrade. Les retardataires venus en voisins de Neuilly, Auteuil, Passy  tentaient de se faire une place pour ne rien perdre du discours de l’agité de l’Elysée.  C’est cette autre France que j’ai cotoyé, celle qu’on distingue au premier coup d’oeil des militants CGT ou SUD, les bataillons de la CFDT ou de l’Unsa, les électeurs du Front de gauche, les anarchistes de CNT. Un autre pays de gens aisés, jeunes branchés au look vestimentaire haut de gamme, vieux bourgeois aux attitudes compassées, couples bien habillés, quelques rombières à chapeau suranné de luxe. Les scores canon de Sarko en 2007 dans le 16ème arrondissement (82 %) et à Neuilly (86 % ) sautent immédiatement aux yeux. C’est une France aisée, campée sur son statut social, qui ne connait pas les difficultés de logement, les emplois précaires et n’a, massivement que peu d’empathie avec les problèmes des classes défavorisées, encore moins des immigrés et des sans papiers. Leur souhait est de ne jamais avoir à partager quoi que ce soit avec les gueux et traines-savates de l’autre bord comme leurs ancêtres bourgeois  en juillet 1936, effrayés par les vagues d’ouvriers étrennant, joyeux, leurs premiers congés payés.

C’était trop … Il fallait que je me ressource illico à Bastille, terminus du défilé du 1er mai pour le peuple de gauche, les syndicats et associations, dont les sonos puissantes déversaient dans un espoir massivement partagé : » C’est pas les immigrés, c’est pas les sans papiers, c’est Sarko qu’il faut virer ! »  . Comme une lointaine famille dont on connait les défauts, les erreurs ou les outrances mais avec laquelle on partage les joies et les peines. Je file un coup de pied à la question qui me taraude, qu’est que je serais devenu dans une famille de droite ou d’extrême-droite  ? Echappe t-on sans efforts au déterminisme social ?

Advertisements

À propos de Serge Escalé

Rédacteur. En veille sur l'économie, le social, l'usage et implications des technologies, le numérique.

Discussion

2 réflexions sur “1er mai à Paris: la France coupée en 3

  1. Pas mal, bien écrit et j’apprécie la chute aussi, qui permet de prendre un peu de recul. L’existence précède-t-elle l’essence, comme se le demandait le bon vieux Jean-Paul?? Ce qui est sûr, c’est que l’espérience des camps de prisonniers, quels qu’ils soient (cf ingrid Bettencourt dans « Le silence a une fin »), montre que l’humanisme n’a pas de parti et que c’est au fond de chacun que dort l’esprit de résistance, de combat pour des valeurs de dignité humaine et de fraternité.

    J'aime

    Publié par Mathilde | mai 2, 2012, 10:50
  2. Sans doute, oui, l’existence précède l’essence. Etre militant ou électeur UMP ou FN, ce n’est pas inscrit dans les gênes ….

    J'aime

    Publié par Serge Escalé | mai 2, 2012, 10:56

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :